Mes petits trucs :

Stress à l'école

1. L'apprentissage de la confiance en soi et de l'estime de soi est indispensable afin de faire face aux situations stressantes.

2. Reconnaître que les jeunes puissent être aussi stressés que leurs parents, est déjà une étape majeure dans le traitement.

Le stress est un ensemble de réactions physiologiques, comportementales et psychologiques permettant à un individu de s'adapter aux exigences d'un environnement auquel il ne peut se soustraire. Le stress est différent de l'angoisse qui est une émotion.

Le stress c'est la vie, grâce à lui, l'humain peut s'adapter à toute situation. Il permet d'être apte, physiquement et psychologiquement, à affronter ou à fuir une situation vécue comme dangereuse. Il existe chez les animaux, les humains et bien sûr les enfants.

Dans mes consultations, je rencontre de plus en plus d'enfants et de jeunes adolescents victimes de cette pathologie. Est-ce une réalité, un phénomène de mode ou une erreur de diagnostic ? Afin de répondre à ces questions, j'ai repris la définition et comparé les facteurs de stress d'un salarié et d'un jeune scolarisé :

Enfin le stress des parents. Inquiets et stressés eux aussi par leur travail et leur avenir professionnel, ils ont tendance à mettre une pression de plus en plus intense sur la scolarité de leurs enfants afin qu'ils réussissent et qu'ils aient le plus « d'atouts » en main. Les meilleures écoles, les loisirs performants, l'ordinateur le plus efficace… sont utilisés au détriment de l'apprentissage de la confiance en soi et de l'estime de soi qui sont, comme je vous l'indiquais, les éléments indispensables face aux situations stressantes.