Mes petits trucs :

La sexualité chez les jeunes

1. Vos enfants ne vous parleront vraisemblablement jamais de leur sexualité. C’est à vous de le faire.

Qu'est-ce que cela implique de mal parler du sexe? Si vous ne le faites pas, ces initiations seront faites par les petits camarades plus ou moins bien informés.

2. Attention aux 12-15 ans…

Le problème n'est pas lié au sexe mais à l'âge. Les enfants en danger sont les 12-15 ans qui ont des pratiques sexuelles qui ont changé. Alors que c'était l'âge des premiers baisers, c'est devenu l'âge des premières fellations. Les jeunes pensent que cette pratique est normale et est un signe d'amour comme l'était le flirt ou le premier baiser. Ils s'envoient des "sextos", propos ou images de leur corps nu. Ces propos que nous qualifierions de pornographiques, sont vécus comme des signaux d'amour; l'image de leur corps photographié sur leur téléphone, une certaine intimité là encore traduisant une relation d'amour.

3. Les sites pornographiques vont, dans un premier temps, donner une idée déformée de la sexualité…

Les jeunes (là encore les 12-15 ans) se branchent très facilement sur les sites pornos. Ce qu'ils y voient les dégoutent mais ils pensent que c'est cela la sexualité. Cela complexe beaucoup de garçons qui ne l'ont pas aussi "grosse" et les amènent à délaisser les préliminaires au profit d'une sexualité "hard". Les jeunes filles pensent que le sexe à plusieurs est normal et que si leur petit copain la "prête" à ses potes, là encore c'est normal. Parlez-leur !

4. …mais tout revient à la normale au Lycée.

Je vous rassure, tout ceci n'est valable que pour le collège. Une fois au lycée les jeunes reviennent à une sexualité plus "classique" : premiers rapports avec pénétration vers 17-18 ans, avec protection. Ils redeviennent plus "fleur bleue" et cherchent une relation plus durable plus sensuelle avec une sexualité plus épanouissante. Ce sont surtout les professionnels de santé rencontrés sur leur parcours qui les initient : infirmière scolaire, planning familial, médecin de famille, gynéco, psy...